La Peste au Moyen-Age avant le CORONAVIRUS

Avant le CORONAVIRUS  Covid-19, des épidémies ont ravagées, entre autre, notre région

La peste en Savoie

 

Arrivée de la peste (1348-9) : un tiers, voire la moitié, de la population savoyarde meurt au cours de l’épidémie (Saint-Michel de Maurienne perd plus de la moitié de ses habitants ; le bourg de Saint-Maurice un tiers, entre janvier et août 1349). De plus, cette crise est durable. La peste et les autres épidémies sont là pour rester, au moins pendant un petit siècle.

(cf. La Savoie au Moyen-Age, 1032-1536 Auteur : Guido CASTELNUOVO )

 

"La peste, régnait à l’état endémique, mais elle se réveille par grand accès meurtriers dès le milieu du 16ème siècle. De 1613 à 1617, la peste atteint le Faucigny (Cluses en 1613)[2], le Chablais, Genève et ses environs, épargnant le reste de la Savoie. La dernière épidémie générale, la plus meurtrière se produit de 1629 à 1632. Elle sévit sur toute l’Europe occidentale apportée par les armées en marche et les bandes de miséreux. Dès 1628, la Savoie se trouve cernée de tous côtés par la peste s’est propagée en Suisse, en Bourgogne, à Lyon, en Languedoc et bientôt en Franche-Comté, en Dauphiné et en Provence. Annecy et sa région sont touchées dès avril 1629. Le fléau s’apaise à la fin de l’année pour se réveiller en juin 1630 jusqu’à la fin septembre. Chambéry est contaminé en décembre 1629 par Annecy semble-t-il et la maladie règne jusqu’à la fin de 1631. En Maurienne, la peste se déclare fin juin 1629 amenée par les troupes qui reviennent de Montferrat, et se prolonge jusqu’en 1632. Le Chablais semble relativement épargné, mais le Faucigny est atteint en 1630.

 

Impossible de dresser un bilan précis des morts de la peste. Les registres paroissiaux s’interrompent fréquemment durant la contagion, comme c’est le cas à Annecy et les paroisses du plateau des Bornes. Évires fut aussi touchée comme partout, une partie de la dîmerie des Fresnes fut décimée laissant place à un hameau qui s’appelle depuis « Chez les Morts » en référence à cette épidémie de peste. D'autre part, il paraît qu'un cimetière avait été réservé pour les morts de la peste vers le bois du Pessey à proximité du Chef-lieu actuel. "

Extrait de  : Ancêtres de Bresse et de Savoie

 

"La peste noire frappe l'Europe au milieu du XIVe siècle et plus particulièrement la Savoie à partir de 134841,42. Cette dernière aurait fait périr la moitié de la population du comté41. De nouveaux épisodes sont relevés, sur tout ou partie de la Savoie, en 1472, puis 1478, puis à nouveau en 1545, 1564-1565, 1577, 1587, 1597 ou encore en 1598-159941. Au cours du siècle suivant, par trois fois (1615, 1629-1630, 1639-1640)41. Le dernier épisode d'épidémie est lié avec celle qui frappe la Provence en 172041.

La recours à l'isolement ne reste qu'une pratique mise en place à partir du XVIe siècle, jusque là les populations invoquent bien souvent vers saint Sébastien41. Les populations expérimentent des recettes, comme celles recueillies dans les registres paroissiaux de Saint-Paul-sur-Yenne43."

source WIKIPEDIA

×